Voyage aux Galápagos en indépendant

Les îles Galápagos, c’est une des raisons principales qui m’a fait choisir l’Équateur comme destination. Depuis un moment déjà je rêvais de voir les îles et surtout de pouvoir observer la flore, mais particulièrement la faune des environs.

Il y a selon moi deux façons de prévoir un voyage aux Galápagos, soit par une croisière ou par soi-même. J’ai choisi la deuxième option puisque c’est ce que mon budget me permettait le mieux. Aussi, je n’ai pas trouvé de croisière abordable qui regroupait l’ensemble de mes objectifs et intérêts pour ma visite des îles, soit plongée, randonnée sur des volcans, snorkeling, observation d’animaux et visite de différentes réserves. Bref, c’est donc en solo que je me suis lancée dans la découverte des îles.

Voyage aux Galápagos 

Comment se rendre sur les îles

Depuis Quito et Guayaquil, quelques compagnies aériennes offrent des vols vers Balta ou San Cristobal. Mon aller-retour Baltra-Guayaquil m’a coûté un peu moins de 400$US avec la compagnie Tame. Par contre, si c’était à refaire, afin de m’éviter un déplacement (pénible) par bateau entre les îles, je prendrais un billet avec un point de départ et d’arrivée différent (exemple : arrivé à Baltra et départ de San Cristobal ou vice-versa)

Arrivé sur l’île de Santa Cruz

L’aéroport est situé sur l’île de Baltra et pour gagner Puerto Ahora (la grande ville sur Santa Cruz) il faut prendre un autobus (gratuit) en sortant de l’aéroport, un bateau pour traverser sur l’île de Santa Cruz (1$US) et un autre autobus qui mène directement au centre (2$US) ou un taxi (25$US) selon votre choix. Le tout se fait très bien et vous arriverez en 1h environ.

Santa Cruz

Je ne sais pas pour vous, mais moi, avant de poser les pieds aux Galápagos, j’imaginais le tout comme un havre de paix ou hommes et animaux cohabitent sur des kilomètres de sable pur et vierge (bon ok j’exagère un peu, mais pas beaucoup!). Ce qui fait que je suis restée assez surprise quand j’ai mis les pieds à Puerto Ahora et que je me suis rendue compte qu’il s’agissait d’une ville semblable aux autres villes du pays. Cela dit, il suffit de s’en éloigner juste un petit peu pour constater la richesse des îles. Aussi, au risque de vous décevoir, soyez avisé que le tourisme de masse a déjà bien envahi les îles et que celles-ci sont parfaitement adaptées à la situation.

voyage aux galapagos blue footed boobies

L’une des vedette des îles, le blue footed boobies.

Ceux qui me connaissent un peu savent que j’ai un faible pour les tortues, ce qui fait que sans trop tarder je suis allée au centre de recherche Darwin (gratuit) pour voir les tortues géantes. En chemin, j’ai le très grand plaisir d’apercevoir mes premiers lions de mer qui font la sieste sur des bancs de parc non loin de la plage. Sur le banc voisin, il y a un petit groupe d’homme qui ne semble absolument pas trouver surprenant d’avoir comme voisin un lion de mer endormi. Ça promet! Au centre, j’aperçois enfin les fameuses tortues terrestres. Elles sont grosses, mais je dois avouer que je les imaginais encore plus volumineuses (je n’avais pas encore tout vu!). J’apprends aussi l’émouvante histoire de Lonesome George, le tout dernier monsieur tortue Pinta qui vécut sur cette planète et dont le corps est exposé au centre.voyage aux Galápagos tortue

Dès le lendemain, je quitte Santa Cruz (j’y reviendrai à la fin de mon voyage aux Galápagos) pour l’île d’Isabela.

Transfert vers la magnifique île d’Isabela

Île Isabela

Jour 1

Dès les premières minutes sur Isabela, quelques pas suffisent pour voir que la population de lion de mer est assez importante et ils sont nombreux à se prélasser au soleil et à faire la sieste au bonheur des touristes, comme moi, qui trouve franchement très amusant de devoir les enjamber pour se rendre au village Puerto Villamil.

voyage auxvoyage aux Galapagos lions de mer groupe

Isabela fût mon île coup de cœur  lors de mon voyage aux Galapagos, j’ai été complètement charmée par la variété des activités possibles, la proximité et la diversité des animaux de même que par l’ambiance tranquilo du village.

Lors de ma première journée, je suis allée explorer les lagons de Villamil j’ai pu observer un nombre impressionnant d’iguanes marins ainsi que des Flamands roses. Le sentier est tout aménagé et mène à une autre réserve de tortues terrestres Centro de Crianza de Tortugas dans laquelle les pensionnaires étaient un peu plus grosses que leurs voisines sur Santa Cruz. Je suis ensuite allée flâner un peu sur la plage avant de me rendre à la Concha Perla, un genre de piscine naturelle ou snorkeling et baignade sont à l’honneur.

Voyage aux Galápagos en indépendant

Jour 2

Lors de ma deuxième journée, c’est avec un groupe organisé que je suis partie en randonnée aux volcans Sierra Negra et Chico (30$US). De toute ma vie, jamais je ne m’étais autant sentie sur une autre planète qu’au moment où nous avons atteint les sites ayant été touchés par d’anciennes éruptions. Cette partie de la randonnée est littéralement sur un tapis de lave séchée et est franchement époustouflante. Le cratère du volcan Sierra Negra (deuxième plus large au monde) est aussi impressionnant vu son diamètre et son instabilité.

voyage aux Galápagos sierra negra voyage aux Galápagos volcan chico voyage aux Galápagos volcan sierra negra

En fin de journée, je suis partie avec un autre groupe voir Las Tintorenas (40$US), une petite île face à Isabela qui est surtout connue pour ses eaux ou se reposent plusieurs requins à pointes blanches. Ces derniers sont d’ailleurs facilement observables depuis l’île. Des colonies de jeunes iguanes marins peuplent aussi les sentiers au point où il faut regarder où l’on pose les pieds!

voyage aux Galápagos crabe voyage aux Galápagos iguane marin plage

Jour 3

J’ai visité Los Tuneles lors de ma dernière journée sur Isabela et ce fût l’un des coups de cœur de ce voyage aux Galápagos. À nouveau avec un groupe organisé (100$US) nous sommes partis explorer ces formations de roches volcaniques en forme de tunnel. J’ai adoré cette expédition puisque c’est à cet endroit que j’ai vu le plus d’animaux. Dès notre arrivée, l’une des mascottes des Galápagos, le blue footed boobies s’est pointé le bec de même que d’énormes tortues marines et bien des lions de mer. La sortie en snorkeling vaut aussi complètement le détour et j’y ai vu plus que pendant les plongées que j’ai faites dans les jours suivants. J’avoue que J’ai découvert avec grand plaisir le milieu enchanteur des hippocampes, raies, tortues et même des requins!

voyage aux galapagos tortue marine voyage aux galapagos hipocampe voyage aux galapagos requin2 voyage aux Galápagos blue footed boobies 2

Au retour, je me suis louée un vélo et je suis partie voir el Muro de las Lagrimas, les vestiges d’un mur autrefois construits dans des conditions exécrables. Une fois au site, j’ai suivi le sentier qui mène à un point de vu spectaculaire sur une bonne partie de la côte. Vérifier bien l’état de votre vélo si vous louez comme moi, car il m’est arrivé une petite mésaventure. En voulant sortir mon vélo du support prévu à cet effet, ma roue avant s’est détachée du vélo, ce qui m’a valu un air très perplexe suivi d’un fou rire partagé avec quelques adolescents qui ont bien voulu m’aider à réinstaller la roue (par chance!!), bref, un beau moment malgré tout!

voyage aux Galápagos mura

Par la suite, c’était malheureusement déjà le temps de quitter Isabela et de poursuivre ma route vers l’île de San Cristobal.

Quelques jours sur l’île San Cristobal

San Cristobal

Jour 1

Je dois avouer que ce fût une journée perdue pour moi… Mon mal de mer ayant pris le dessus sur mon estomac et sur mon moral lors de la traversée, je n’ai pas réussi à m’éloigner beaucoup de mon lit le jour de mon arrivée. Quand j’ai pu sortir, le soleil se couchait et je n’ai eu le temps que de voir l’ÉNORME colonie de lions de mer qui se prélassait sur la plage.

Jour 2

Enfin remise sur pied, j’ai senti le besoin d’éviter les bateaux pour une journée et je suis partie explorer les plages du coin. La Loberia m’a tout de suite charmée puisqu’il faut partager la plage avec des tonnes de lions de mer, dont plusieurs nouveau-nés curieux et excessivement mignons. La plage Carola est aussi très jolie et bien peuplée en termes de lions de mer. En fait, San Cristobal est l’île sur laquelle les lions de mer étaient les plus nombreux quand j’y suis allée.

voyage aux galapagos lion de mer couché voyage aux Galápagos bébé lion de mer et moi voyage aux Galápagos bébé lion de mer

Jour 3

L’une des vedettes de San Cristobal, c’est Kicker Rock (Leon dormido), un site de plongée et de snorkeling réputé. Je vous le dis tout de suite, mes plongées lors de mon voyage aux Galápagos m’ont déçue. La visibilité parfois presque nulle (1 à 2 m) de même que l’eau très froide ont rendu le tout ardu pour la plongeuse novice que je suis et en finale, je ne sais pas si c’est le hasard, mais j’ai vu davantage en snorkeling qu’en plongée. Cela dit, mes plongées à Kicker Rock furent les plus satisfaisantes avec une visibilité de 5 à 10m, un requin marteau, quelques requins des Galápagos, des thons et des tortues.

voyage aux galapagos kickers rock

Fin de voyage aux Galápagos et l’heure du retour sur Santa Cruz

Santa Cruz

Jour 1

Comme toute bonne chose a une fin, j’ai regagné Santa Cruz en prévision de mon vol de retour et pour visiter quelques autres attractions. À mon arrivée, sans trop tarder je me suis rendue à la réserve de tortues géantes El Chato. Alors que je ne pensais plus pouvoir être surprise aux Galapago, j’avoue que j’ai été stupéfaite quand j’ai vu la grosseur des tortues de la réserve. Ici, les mots « tortues géantes » prennent tous leurs sens et j’aurais pu y passer la journée tellement j’étais ébahie par ce que je voyais. À mon avis, c’est à ne pas manquer!

voyage aux Galápagos tortue terrestre voyage aux Galápagos tortue géante el chato

Ensuite, je me suis dirigée tranquillement vers la baie des tortues ou j’ai pris un petit bain de soleil en observant les iguanes marins sortir de l’eau presque à la queue leu leu (on aurait dit une autoroute!) et se vider les narines de l’eau de mer (qu’ils sont charmants!).

voyage aux galapagos iguane marin voyage aux galapagos iguane

Jour 2

Jour de plongée sur les îles Seymour et Mosquera avant le retour sur le continent prévu le lendemain que j’espérais être fantastique. Hélas, je n’y ai pas vu grand-chose si ce n’est que de charmants nudibranches bleus et la silhouette de ce que j’ai cru être un requin des Galapagos. Sinon, la visibilité n’a fait qu’empirer au point ou lors de la dernière plongée, j’avais du mal à voir les palmes de mon dive master même s’il était à moins d’un mètre devant moi. Bref, j’aurais aimé avoir plein de belles choses à vous montrer, mais ce n’est malheureusement pas le cas.

Après tout ces beaux moments, c’était déjà le moment pour moi de regagner le continent non sans un petit pincement au cœur. Pour ma part, je suis 100% satisfaite de tout ce que j’ai vu et je ne me serais pas imaginée faire le tout différemment. Le seul animal que je n’ai pas vu et que je souhaitais voir ce sont les pingouins, mais qui sait il y a aura peut-être une prochaine fois!

Quelques conseils pratico-pratiques pour votre voyage aux Galápagos :

Nourriture : Il est très facile de dépenser une petite fortune pour ses repas sur les îles. Les meilleures options sont sans aucun doute les menus du jour qui sont offerts dans la plupart des restaurants surtout en soirée. Vous aurez soupe, jus, plat de votre choix et dessert pour 8 à 10$US environ. Par contre, le jour ou vous en aurez assez du riz et des patates frites qui accompagnent immanquablement votre poisson ou votre viande, il faudra prévoir 15$US et plus pour les plats à la carte.

Bateau d’une île à l’autre : Les bateaux entre les îles ont été pour mon mal de mer et moi des expériences franchement assez pénibles. Les eaux sont agitées et les bateaux le sont donc aussi. De petits sacs sont à portés de mains pour ceux qui auront des moments difficiles comme moi, mais dans tous les cas, n’oubliez pas vos anti-nausées, même en matinée, quand on  vous dit que ce sera tranquille. Pour ma part, je n’ai vécu aucune traversée pendant laquelle aucun passager n’était malade. Aussi, essayer d’éviter de vous asseoir complètement à l’arrière du bateau, vous aurez de l’air frais, certes, mais les gens en ressortaient non pas éclaboussés, mais trempés de la tête aux pieds.

Bateau-taxi : Quand vous voyagez d’une île à l’autre, dans la majorité des déplacements vous aurez à prendre un bateau taxi pour vous rendre au port ou sur votre bateau et le coût n’est jamais inclus dans le prix de votre billet. Il faut prévoir entre 0,50$US et 1$US.

Frais d’entrée sur les îles :

Avant d’embarquer pour votre vol vers les Galápagos, il vous faudra payer 20$US de frais pour la conservation des îles. Garder la preuve de ce paiement, il vous sera demandé lors de votre départ.

À votre arrivée aux Galapagos, vous aurez à débourser 100$US (argent comptant uniquement) pour pouvoir entrer sur les îles.

-En arrivant sur l’île d’Isabela, une taxe de 10$US est exigée, je n’en connais pas la raison, mais c’est la seule île qui exige un paiement.

Vérification des bagages : À chaque entrée et sortie d’une île, on vous demandera de fouiller vos bagages afin de s’assurer que vous ne transportez pas de fruits ou d’animaux. L’objectif est évidemment de préserver la faune et la flore des environs.

Agences de voyages comment s’y retrouver : Vous le constaterez assez rapidement, les agences de voyages pullulent sur les îles et ça devient difficile de faire un choix. Mon opinion est qu’il est préférable d’en visiter quelques-unes pour comparer les prix avant d’acheter. J’ai constaté des écarts de prix majeur entre les agences pour les mêmes visites (60$US de différence par exemple). Les gens sont ouverts à la négociation donc n’hésitez pas à demander un last minute price. Dernière chose, pour éviter d’avoir mal à l’orgueil en plus qu’au portefeuille, je cois qu’il est plus sage d’éviter de comparer son prix avec celui des autres participants puisque ceux-ci varient étonnamment beaucoup.

*Un voyage aux Galápagos, même quand on fait attention à son budget comme je l’ai fait, est très cher et malgré mes efforts pour amoindrir mes frais, cela demeure une destination très dispendieuse.

Autres articles liés à la découverte de l’Équateur :

Voyage aux Galápagos en indépendant

Visiter l’Amazonie en Équateur


wallpaper-1019588
The student’s return
wallpaper-1019588
Tous à la découverte d’Ankara !
wallpaper-1019588
Punta Tombo en Patagonie : la mecque des manchots de Magellan !
wallpaper-1019588
Mind the (age) gap!
wallpaper-1019588
Xmas addict 2017 day 12
wallpaper-1019588
Ma randonnée en solo sur la boucle de Quilotoa en Équateur
wallpaper-1019588
Voyage en bateau ou croisière : une tendance à tester !
wallpaper-1019588
Découvrir le marché de Noël d’Annecy