Konarak


Konarak

les assiettes du restaurant de l'office du tourisme de Konarak nous met dans
l'ambiance solaire


Le lendemain, grande journée pour aller visiter les sites intéressants dans un rayon de 70 km autour de la capitale.

Konarak

Dhauli Shanti Stupa : panneau explicatifi

Nous n’avions pas eu le temps d’aller visiter le stupa de la paix, un autre construit par les Japonais, toujours eux, dans la région de Bhubaneswar à Dhauli. Voir le premier visité à Patna sur un article précédent (Rajgir et le Pic des Vautours)

Konarak

le stupa


Monument impressionnant, statues du Bouddha et joyeux mélange avec des temples hindous remplis de brahmanes avides de billets, à croire qu’on transporte une banque avec nous.

Konarak

un brahmane bien occupé à peindre les yeux de la déesse, très accueillant


Konarak

un temple à Shiva avec le bon gros derrière du taureau Nandi gardien du temple


ROCKS EDITS OF ASHOKA (270-236 avant JC)
Treize rochers qui comportent des inscriptions en Brahmi une des plus anciennes écritures et qui donnent des indications sur le comportement et la moralité, sur le fait de ne pas tuer des animaux, de planter des arbres au bord des routes et de creuser des puits.Un éléphant en pierre dont l’énorme flanc est couvert d’inscriptions se trouve sous une verrière pour éviter que chacun vienne gribouiller son nom ou ses initiales, la majorité des Indiens ayant encore bien du mal à comprendre ce que veulent dire les termes « sauvegarder le patrimoine national ».Konarak

Konarak

le grand texte en brahmi écrit sur les flancs de l'éléphant et précieusement
conservé sous une verrière bien fermée à clé (mais qu'on ouvre pour les
occidentales curieuses !)


Le jardin autour de ses rochers est magnifiquement entretenu et un énorme banyan abrite sous son ombre des étudiant.e.s en dessin.
Konarak
KONARAK : les roues du jour et de la nuit

Konarak

vue (un peu) générale du temple de Konarak, en rénovation au moins pour dix ans nous
a dit notre guide !

Konarak

l'entrée du temple


Deux belles heures passées à découvrir ces merveilleux temples à Konarak à une soixantaine de kilomètres de Bhubaneshwar. Un guide se propose dès notre sortie de taxi, trente ans de carrière ici, son grand-père s’occupait déjà du site et son père a suivi. Lui a pris la relève mais ses fils ne suivront pas la filière, partis faire des études ailleurs. Un anglais excellent et que nous comprenons bien, donc c’est parti pour deux heures de découverte et d’explications sur ce site connu pour être un culte au dieu Soleil. Les images les plus connues sont ces magnifiques roues du chariot solaire, douze pour le jour et douze pour la nuit, chacune racontant de petites histoires parfois croustillantes sur l’emploi du temps à tenir dans la journée ou la nuit, avec des êtres humains ou des animaux.

Konarak

les fameuses roues du chariot du soleil


Konarak

Konarak

belle série de sculptures avec musicien.ne.s, danseuses


Konarak

une femme sortant du bain et qui essore ses longs cheveux

Pas mal de sculptures érotiques qui montrent qu’au XIIIe siècle en Inde on ne laissait ni sa langue ni son sexe dans sa poche. Et chacun.e pouvait venir regarder paisiblement les nombreuses illustrations de pierre pour se donner plein d’idées pour occuper ses nuits. Pour éviter toute censure moralisatrice, les sculptures les plus osées ne seront envoyées qu’en privé et sur demande !

wallpaper-1019588
Préparer son voyage en Thaïlande : les conseils à suivre (formalités, vaccins)
wallpaper-1019588
Ko Pha Ngan stories #1 : Baan Thongsala
wallpaper-1019588
Lieux de tournage de Game of Thrones à Gérone en Espagne
wallpaper-1019588
La grotte du pirate Cheung Po Tsai
wallpaper-1019588
You don’t put Wizzboy in the corner
wallpaper-1019588
Découvrir la gastronomie dijonnaise : nos adresses !
wallpaper-1019588
Visiter la Vallée de la Lune : conseils pour en profiter !
wallpaper-1019588
Sunny Monday #24