La diarrhée du voyageur : guide de survie

Qui n’a jamais entendu parler de la diarrhée du voyageur ou encore de la trop fameuse turista? Que celui ou celle qui n’a jamais vécu un charmant épisode de troubles intestinaux lors de ses voyages se compte bien chanceux, car il s’agit du problème de santé le plus fréquent chez les voyageurs et ce, toute destination et style de voyage confondu.

Est-ce que c’est la fin du monde et la fin de votre voyage si ça arrive? Non. Mais, soyons francs, c’est assez incommodant et désagréable et ça peut impliquer quelques jours de congés forcés en voyage en plus de causer des symptômes particulièrement déplaisants.

La bonne nouvelle, c’est que l’infirmière que je suis vous a concocté un petit guide à suivre pour éviter (dans la mesure du possible) les courses répétées aux toilettes lors de votre prochain voyage et je vous propose aussi quelques solutions si jamais la première partie s’avère inefficace ou trop difficile à suivre!

Mise en garde : Bon je préfère vous prévenir, dans ce qui suit, je vais utiliser pleins de termes peu séduisants, dans le genre de « diarrhée » ou « selles liquides », donc estomacs sensibles, soyez prévenu et prévoyant!

La diarrhée du voyageur : Guide de survie

La diarrhée du voyageur : guide de survie

Qu’est-ce que la diarrhée du voyageur?

Elle n’a pas vraiment besoin de présentations, mais je vous donne quand même une petite définition officielle avant de passer aux choses sérieuses, histoire d’être certaine qu’on parle bien de la même chose.

Selon le guide d’intervention en santé voyage du Québec, on défini la diarrhée du voyageur comme le passage de plus de 3 selles liquides en dedans de 24h. Souvent, elle sera accompagnée d’autres symptômes, comme des nausées, des crampes abdominales, des vomissements, des envies urgentes d’aller aux toilettes et parfois même de fièvre et de sang dans les selles.

Comment s’attrape la diarrhée du voyageur?

Elle s’attrape par la consommation d’aliments ou de liquide contaminés ou encore d’une personne contaminée à une autre personne. Elle peut être causée par une bactérie, un virus, un parasite ou simplement par un changement dans les habitudes de vie (décalage horaire ou changement dans l’alimentation par exemple) lié au voyage.

Comment éviter la diarrhée du voyageur

  • Respecter la règle de base : ne manger que des aliments cuits, pelés ou bouillis.
  • Se laver les mains régulièrement ou utiliser un désinfectant à main si le lavage n’est pas possible, surtout avant de manger.
  • Éviter de consommer l’eau du robinet (Autant dans la douche que lors du brossage de temps, une grosse quantité d’eau n’est pas nécessaire pour être contaminé.)
  • Éviter les glaçons si vous n’êtes pas certain qu’ils ont été faits avec de l’eau traitée.
  • Boire de l’eau traitée, embouteillée ou bouillie.
  • Éviter les produits laitiers non pasteurisés.

Je parie que vous vous dites : facile à dire, pas facile à faire. Je sais, je vous comprends et en tant que voyageuse, j’admets que par moment, je trouve moi-même le tout difficile à respecter à la lettre.

Cela dit, j’en fais tout de même le maximum, parce que perdre quelques précieux jours de mon voyage à être malade, ça ne m’intéresse pas.

Quoi faire en cas de diarrhée du voyageur

Vous avez tout essayé et la diarrhée du voyageur vous a tout de même eu? Voici quelques éléments importants à retenir.

  • Très souvent, les symptômes partiront d’eux-mêmes en quelques jours, donc ne désespérez pas.
  • Le plus grand risque que vous courrez avec une diarrhée du voyageur, c’est la déshydratation.
  • Pour rester hydraté, je vous recommande de boire des liquides en grande quantité et d’inclure dans votre trousse de premiers soins de voyage des sels de réhydratation orale (en vente libre en pharmacie) et de commencer à les prendre dès l’apparition des premiers symptômes.
  • Les antidiarrhéiques peuvent être un dépanneur important si, par exemple, vous avez des déplacements de prévus et que plusieurs courses aux toilettes ne sont pas envisageables. Ils ralentissent le mouvement de l’intestin et calmeront votre besoin pour un moment.
  • Une diarrhée accompagnée de fièvre, de sang dans les selles ou étant présente plus de 6 fois par 24h est considérée comme sérieuse et nécessite une intervention. Si vous avez consultez avant votre départ et vous êtes fait prescrire des antibiotiques, c’est le moment de vous en servir selon les directives de votre médecin et c’est le moment d’aller consulter si vous n’avez rien pour vous traiter.
  • Si vous avez des problèmes de santé ou avez en bas de 18 ans et que vous n’avez pas consulté en clinique santé voyage avant votre départ, il est préférable d’aller voir un médecin sur place en cas de diarrhée du voyageur pendant votre séjour.

La diarrhée du voyageur : guide de survie

Quelques questions souvent posées

La « bouffe de rue », oui ou non?

Je n’y vois aucun problème tant que les conditions mentionnées dans la section comment éviter la diarrhée du voyageur  sont respectées et j’en consomme moi-même régulièrement lors de mes voyages.

Cela dit, il faut tout de même faire preuve de bon jugement, car ce type d’installation ne permet pas toujours des conditions de salubrités exceptionnelles ni de maintenir la fraîcheur des aliments qui nécessitent un peu plus d’attention, donc il convient d’observer et de se questionner un minimum dans le choix de notre restaurant « de coin de rue » avant de commander.

Pour ou contre le vaccin contre la diarrhée du voyageur?

Au Canada, un vaccin oral contre la diarrhée du voyageur est disponible. Ce vaccin a un taux d’efficacité discutable (moins de 50%) et au Québec, il est recommandé pour certains voyageurs ayant des états de santé spécifique uniquement. Monsieur et Madame « tout le monde » qui voyage et qui ne veut pas prendre la chance d’être malade est bienvenu de se le procurer, mais vu son taux d’efficacité, il ne faut pas baisser sa garde et continuer d’appliquer les recommandations de la section comment éviter la diarrhée du voyageur. L’idéal est clairement d’en parler lors de votre consultation santé voyage pré-départ et de voir si ce produit s’applique pour vous ou non.

Les probiotiques contre la diarrhée du voyageur, est-ce que ça fonctionne?

À moins d’avoir un problème de santé ou une médication causant une immunosuppression, il n’y a pas de problème à prendre des probiotiques. Le seul souci, c’est qu’à ce jour, il n’y a aucune preuve scientifique confirmant l’effet des probiotiques en cas de diarrhée du voyageur. Ce n’est pas mauvais d’en prendre, mais est-ce que ça vous empêchera d’être malade? Pour l’instant, il est impossible de le savoir.

Et voilà, j’espère que ça vous aidera à éviter de trop fréquenter les toilettes lors de votre prochain périple.

Aussi, prenez note que ces précautions ne s’appliquent pas à tous les pays. Un voyage en Europe de l’ouest ou au Japon, par exemple, ne nécessite aucune attention particulière en ce sens.

L’idéal est de consulter en clinique santé voyage avant votre départ pour, entre autres,  vous informer de si votre destination est à risque ou non.

Bon voyage!

Autres articles liés à la santé en voyage:

Comment purifier l'eau en voyage.

Comment purifier l’eau en voyage.

Comment se protéger des moustiques en voyage

Comment se protéger des moustiques


wallpaper-1019588
Rome by Lolytrotteuse
wallpaper-1019588
Punta Tombo en Patagonie : la mecque des manchots de Magellan !
wallpaper-1019588
Grande randonnée au Québec : La Traversée de Charlevoix
wallpaper-1019588
PORTRAIT DE VOYAGEURS | Janie & Christine
wallpaper-1019588
12 choses à savoir sur le Danemark
wallpaper-1019588
San José, la troisième ville au monde à avoir l’électricité ? (part 3)
wallpaper-1019588
The Regent
wallpaper-1019588
Acheter un appartement à Wedding