Harvest Assembly


Je parle tous les ans de ce premier spectacle scolaire de l’année, une survivance de fêtes médiévales un peu comme le thanks giving américain mais qui ne se fait presque plus que dans les écoles. Honnêtement, c’est une plaie, les instits n’ont pas le temps de préparer quelque chose, les enfants sont nerveux, et c’est toujours les mêmes chansons qui tournent. Mais cette année, attention grand moment, c’est le premier spectacle de WizzBoy à la big school. Je me suis donc traînée dans le hall de l’école avec d’autres prisonniers parents pour admirer nos enfants chantant les bienfaits des choux de Bruxelles, un grand moment de théâtre.

Harvest Assembly
Il y avait même un programme. J’ai subtilement caché le nom de l’école. 

Déjà, WizzBoy n’avait rien compris aux explications de la maîtresse. On va faire une truc, I don’t know what et I have to mettre mon z’ habits…ok. Donc tu vas chanter avec tes petits camarades sur la scène de l’école et tu ne seras pas en uniforme mais habillé comme le weekend. What?!? Are you sÛÛÛre? Oui. Le gamin n’était pas convaincu: et how do you know? J’ai eu une lettre de ton teacher. Il a fini par me croire mais vraiment pour être poli. Parce que bon, c’est quoi cette histoire d’aller à l’école sans les habits de l’école pour faire le guignol sur scène et devant les parents en plus? Il est parti sans conviction ce matin, en civil et aux couleurs de l’automne (why? Parce que la maîtresse l’a demandé dans sa lettre…d’un coup la pauvre femme est descendue très bas dans l’estime de Wizzboy). PrincesseChipie était déjà à fond, en jeans vert, poncho rouge à pompons et rubans jaunes, bleues et roses les cheveux, très sobre parce que bon, ça ne rigole pas, on va remercier Dieu pour les récoltes et tout ça…enfin pour ceux qui pensent que Dieu existe parce que la teacher qui vient de parler de ça dit n’importe quoi alors c’est fumeux…c’est très bien ma chérie, tu crois ce que tu veux, mais garde-le pour toi. Tu es dans une école de Church of England, gérée par la paroisse (c’est la seule du village. Et ici, l’enseignement des religions est obligatoire), ce serait sympa de ne pas te faire virer…

WizzBoy, dont la classe passait logiquement en premier était à la fois pétrifié devant la foule des parents et fier comme tout sur scène, il m’a fait coucou énergiquement. On le voyait bien au milieu, probablement  pour des raisons de symétrie, vu qu’il dépasse un chouïa. On a eu une chanson sur les roues du tracteur qui vont round and round. Enfin, quand je dis une chanson, c’était un solo de la maîtresse, pendant qu’une moitié de la classe pleurait et que l’autre se trémoussait avec fougue mais sans chanter. WizzBoy était dans la deuxième catégorie, il a très bien mimé les roues du tracteur…il continue d’ailleurs, alors qu’on est rentré de l’école depuis longtemps. Le spectacle a continué avec une chanson collective, avec toutes les classes et quelques mamans. Ce n’est quand même pas ma faute si c’est tous les ans les mêmes et si je les connais par coeur! Après, c’est machinal, tout le monde chante, surtout les instits alors bon, j’aide…voilà. Chacune classe est venue pousser la chansonnette, en résumé les légumes sont nos amis, surtout les brocolis. La classe de PrincesseChipie s’est faite remarquer en récitant un poème, ce qui a été merveilleusement bienvenu, auditivement parlant, après la Samba des récoltes de la classe précédente.  

Après le dernier chant collectif, le vicaire Éléphant a conclus le spectacle. Je n’arrive jamais à me rappeler son nom. ll ne s’appelle pas vraiment Elephant (du moins je ne crois pas, ça m’aurait marqué…) mais j’ai adoré sa prestation lors de la fête de fin de primaire de PrincesseDiva, où il avait tenu un discours d’adieu en mimant énergiquement les animaux de la savane dont un éléphant (personne n’a compris pourquoi, mais c’était très réussi). Le vicaire Éléphant a donc terminé en rappelant que beaucoup d’enfants dans le monde ne mangent pas à leur faim, et en remerciant les élèves et les parents pour les dons apportés avant le début des festivités  pour la banque alimentaire locale. On a applaudi et c’était fini. WizzBoy n’a toujours pas compris exactement ce qui c’est passé, mais ça lui a beaucoup plu. Il est en train de raconter à Penny qui refuse de faire le tracteur avec lui.  


wallpaper-1019588
L’île de Batz une journée au paradis
wallpaper-1019588
Le top des activités pour découvrir la grande barrière de corail
wallpaper-1019588
Trieste art nouveau
wallpaper-1019588
Comment partir travailler aux USA pour apprendre l’anglais ?
wallpaper-1019588
Xmas addict 2017 day 12
wallpaper-1019588
Ma randonnée en solo sur la boucle de Quilotoa en Équateur
wallpaper-1019588
Voyage en bateau ou croisière : une tendance à tester !
wallpaper-1019588
Découvrir le marché de Noël d’Annecy