Tout savoir sur le gecko

Tout savoir sur le gecko
    Tout savoir sur le gecko

Le gecko, ces petit lézard aux yeux chatoyants au son très particulier, est très commun dans les maisons, dans les placards, dans les vases, sur les murs, bref, partout. Cependant, on entend souvent qu'ils sont toxiques, qu'ils transmettent des maladies et même urinent une substance qui fait mal à la peau. Est-ce vrai ou est-ce un mythe ? Le biologiste Alejandro Solórzano révèle tout ce qu'il faut savoir sur ces petits locataires.

Présentation du gecko

Tout savoir sur le geckoIls se déplacent telle la foudre à travers les toits et les murs des maisons, entrepôts et toutes sortes de construction. Les avez-vous déjà vus ? Il est assez courant de le voir au plafond en soirée, près d'une source de lumière attirant les insectes de toutes sortes et sonnant l'heure du dîner pour le gecko (Lepidoblepharis) !

Ils sont devenus des locataires habituels de la plupart des espaces urbains. Nous parlons de petits lézards qui se sont adaptés pour coexister et proliférer dans l'environnement humain et ses bâtiments.

Les Geckos sont un grand groupe de lézards trouvés dans toutes les régions chaudes de la planète. Ils sont petits et habitent habituellement des arbres ou sur le sol de la forêt. Ils ont une grande tête et de grands yeux, avec la pupille elliptique verticalement, comme les yeux d'un chat. Ils peuvent également régénérer leur queue si ils la perdent et ont la possibilité d'émettre des sons pouvant être décrits comme des gargouillements de gorge.

Ce "bruit", qui a une fonction à la fois territoriale et de parade nuptiale, est déjà un son quotidien qui trahit sa furtivité facilement. De nombreuses espèces ont des adaptations spéciales dans les jambes qui leur permettent d'adhérer à des surfaces aussi lisses que le verre et ainsi se déplacer sans difficulté.

Le gecko : dangereux or not dangereux ?

Le Gecko se nourrit de tous les types d'invertébrés, en particulier les insectes et les araignées. Et depuis beaucoup de temps, la culture populaire de la région d'Amérique centrale a créé le mythe comme quoi ils seraient toxiques et qu'ils pourraient injecter du poison lors d'une morsure mais aussi depuis la pointe de la queue. Ceci est tout à fait faux. En effet, ils sont totalement inoffensifs. Cependant, c'est une croyance profondément enracinée dans de nombreuses communautés du Costa Rica, principalement rurales.

Tout savoir sur le geckoLa peur générée par cette croyance peut être aussi extrême que celle de cette femme au foyer dans le Guanacaste qui a brisé le parvis de sa maison pour chercher les geckos et les éliminer. Cette dame vivait dans la terreur de la présence constante de ces lézards. Le biologiste Solórzano nous raconte : "Il en a fallu beaucoup pour la convaincre du fait qu'ils n'étaient pas toxiques. Sur une demande qui m'a été faite, j'ai dû être mordu par plusieurs geckos devant elle, de sorte qu'elle a réussi à croire que sa vie et celle de ses enfants n'étaient pas en danger." C'est ce qu'on appelle les risques du métier ! 😉

Au Costa Rica, il existe environ 16 espèces de geckos (également appelés " scorpions " au niveau local) avec différents types de coloration, dont cinq proviennent d'Asie et de l'Indopacifique.

Ces geckos de maison sont apparus au Costa Rica dans les années 1990. Peut-être sont-ils arrivés comme passagers clandestins sur des navires transportant des produits commerciaux des régions mentionnées. Et depuis lors, ils se sont répandus largement sur le continent américain. Son succès adaptatif est lié à sa grande capacité de reproduction, car ses oeufs se développent n'importe où. Il est courant de les trouver sur des tables, des fenêtres, des vases, des étagères, des imprimantes, des livres, des vêtements, etc.

Au dela d'un danger possible, le gecko représente un allié important dans les foyers, car ils contribuent activement au contrôle de nombreuses autres espèces nuisibles à la santé telles que les cafards, les mouches, les mites, les moustiques, etc. La clé est de comprendre que cette faune urbaine fait partie de notre environnement et que nous pouvons vivre en harmonie avec eux. Le plus surprenant dans cette mauvaise image que certaines personnes ont de cet animal est que la plupart des enfants naturellement trouvent le gecko mignon, et non repoussant. La légende urbaine qui lui colle à la peau peut avoir raison de cette petite bouille.

Maintenant que vous savez que ce lézard ne craint rien, qu'attendez-vous pour préparer votre prochain voyage au Costa Rica ?


wallpaper-1019588
L’île de Batz une journée au paradis
wallpaper-1019588
Le top des activités pour découvrir la grande barrière de corail
wallpaper-1019588
Trieste art nouveau
wallpaper-1019588
Comment partir travailler aux USA pour apprendre l’anglais ?
wallpaper-1019588
Xmas addict 2017 day 12
wallpaper-1019588
Ma randonnée en solo sur la boucle de Quilotoa en Équateur
wallpaper-1019588
Voyage en bateau ou croisière : une tendance à tester !
wallpaper-1019588
Découvrir le marché de Noël d’Annecy