Trieste - Le Château de Miramare

italie trieste castello miramareLe Castello di Miramare est l'un des lieux emblématiques de Trieste, même s'il n'est pas situé sur la commune même. Dès que l'on prend un peu de hauteur, ou par temps clair, on distingue sa silhouette immaculée sur son promontoire rocheux, gardien tranquille du golfe, à quelques kilomètres de la ville. Une visite incontournable, aussi bien pour son château que pour le parc qui l'entoure.italie trieste castello miramare parcitalie trieste castello miramareitalie trieste castello miramare parcUn peu d'histoire : le château fut construit entre 1856 et 1860 par l'architecte Carl Junker pour l'archiduc Maximilien de Habsbourg-Lorraine, frère de François-Joseph. Durant la construction, Maximilien est nommé durant deux années vice-roi du royaume de Lombardie-Vénétie et, une fois relevé de ses fonctions, prend sa retraite à Trieste. Le château en 1860 n'est pas encore entièrement terminé, le premier étage est encore en travaux, mais les appartements de la famille au rez-de-chaussée sont déjà habitables : l'étage sert principalement de salles d'apparat et de chambres pour les invités. Si le château, construit dans le style éclectique (on retrouve de nombreuses influences) a de quoi impressionner, c'est surtout le parc qui force l'admiration : ce promontoire calcaire de Grignano était complètement vierge de végétation à l'époque où le futur empereur du Mexique en fit l'acquisition, comme le montre quelques tableaux présentés dans l'une des pièces qui château qui retrace son histoire et ses étapes d'édification.italie trieste castello miramare parcitalie trieste castello miramareitalie trieste castello miramare parcL'accès au parc est gratuit et permet de profiter de belles vues sur la mer ainsi que de se promener dans 22 hectares recouverts d'une végétation luxuriante qui réservent quelques surprises au détour des chemins. Le château est ouvert à la visite : les deux étages ont été particulièrement bien préservés. Au rez-de-chaussée on retrouve donc les appartements de la famille, avec notamment la chambre de Maximilien qui reproduit sa cabine de son navire Novara (l'archiduc était commandant de la Marine austro-hongroise et réalisa sur cette frégate un tour du monde) ou la bibliothèque avec ses murs recouverts de livres. La majorité des salles arborent une superbe tapisserie bleue, rappelant la mer, où apparaissent régulièrement l'ananas et l'ancre couronnée. À l'étage les pièces sont beaucoup plus flamboyantes, avec cette fois une superbe tapisserie rouge au mur : outre l'imposante salle du trône et sa charpente apparente, l'une de mes pièces favorites furent les très jolis cabinets japonais et chinois. Malheureusement les photos sont interdites à l'intérieur mais vous pouvez en avoir un aperçu sur le site du château.italie trieste castello miramare parcitalie trieste castello miramareitalie trieste castello miramareEn plus du parcours de visite habituel (il est possible de prendre un audioguide en supplément, sinon chaque pièce possède des panneaux explicatifs plutôt succincts), une exposition temporaire s'y tient habituellement au fil des pièces : lors de ma visite, il s'agissait d'un focus sur l'art oriental, avec notamment de nombreuses poteries provenant de Chine et du Japon. Jusqu'en janvier 2018, c'est une exposition sur le Liberty (nom du courant art nouveau en Italie) qui s'y tient. Dans tous les cas la visite est plutôt rapide, ce qui a été ma seule déception : en prenant mon temps, mais sans audioguide, je n'ai même pas mis une heure pour faire le tour de toutes les salles (bon il est vrai que j'ai un peu survolé les pièces composant les appartements du duc Amédée de Savoie-Aoste, dans un style bien plus moderne, datant des années 1930). Au final, je suis quand même contente de ne pas avoir payé mon entrée (le château fait partie de ces lieux dont l'entrée est gratuite le premier dimanche de chaque mois) car à 10 € l'entrée, ça fait un peu cher la visite, surtout si l'on ajoute l'audioguide à 4 €. Néanmoins, je recommande la visite, ne serait-ce que pour le cadre, mais également pour les pièces avec leur mobilier et leur décoration extrêmement bien préservés : on s'en rend compte grâce à quelques photos prises aux premiers temps de l'habitation du château et également exposées. Tout est d'époque, ou presque, et l'intérieur est très riche, sans pour autant tomber dans l'ostentatoire comme c'est parfois le cas avec les familles impériales à cette époque.italie trieste castello miramareitalie trieste castello miramareCastello di Miramare
Viale Miramare
34014 Trieste
Billet : 10 € (gratuit le premier dimanche du mois)

Comment s'y rendre ?

italie trieste castello miramare bateauL'accès au Castello di Miramare n'est pas très compliqué, une fois que l'on a compris comment y aller. J'ai un peu galéré à trouver des infos sur les différentes entrées, alors voici quelques données pour vous aider. Pour rejoindre le château, vous avez deux options. La première, et la plus sympathique, est d'y aller en bateau : ouverte l'été, la ligne Trieste-Sistiana fait un arrêt à Grignano, juste derrière le parc du château. Compter environ 40 minutes de traversée. Le matin (le premier départ est à 8 h), malheureusement, toute la côte est à contre-jour : si vous le pouvez, je pense qu'en fin de journée on doit pouvoir mieux apprécier le paysage... et faire des photos potables ! Le point de départ est à côté de l'aquarium, le long du front de mer. Quatre départs par jour ; prix aller : 4,25 €. Toutes les infos sur le site de la ville
Sinon, il est également possible de s'y rendre en bus, avec la ligne 6, qui s'attrape Piazza Oberdan ou à la gare. Le terminus se trouve au niveau de l'arrêt de ferry, donc derrière le parc du château (compter une petite dizaine de minutes pour rejoindre l'entrée du Castello ; on y trouve également un petit parking). C'est l'accès le plus rapide ; sinon, il est également possible de s'arrêter le long de la Viale Miramare (attention, à Trieste les arrêts de bus sont assez mal indiqués et mal annoncés dans les véhicules), qui borde le front de mer, mais vous aurez ensuite toute la rue qui donne accès au château à remonter, avec les parkings, les plages, etc. (Compter plutôt une grosse vingtaine de minutes de ce côté-ci.)italie trieste grignanoLa petite crique où accoste le ferry qui fat la navette depuis Trieste.italie trieste grignanoRejoindre Miramare en bus permet également de profiter de la côte sauvage, aux abords de l'entrée du château, une zone protégée où l'on peut observer de nombreux oiseaux. C'est aussi le lieu de plusieurs plages, payantes ou gratuites : pensez à votre maillot si vous voulez en profiter mais sachez que les accès sont très sauvages, pas de plage en soi, on accède à la mer par des escaliers en ferraille ou directement sur des rochers.italie trieste grignano plage

wallpaper-1019588
Randonnée au Mont-Veyrier & Mont-Baron pour voir le lac d’Annecy
wallpaper-1019588
Découverte du scrambling dans le Parc National de Banff : le Mont Rundle
wallpaper-1019588
Parc National du Dartmoor
wallpaper-1019588
À partir de quand préparer son road trip dans l’ouest des États-Unis?
wallpaper-1019588
Sunny Monday 2020 #8
wallpaper-1019588
Le Mont Guajara
wallpaper-1019588
Comment se rendre à la Costa Dorada en Avion ?
wallpaper-1019588
2019 en balades