What not to say to an expat top 10


C’est pratiquement les vacances, plus que 4 jours d’école et j’ai une migraine carabinée…bref, je ressors encore une vieillerie, en amélioré quand même, un de mes tous premiers top 10. Promis, la semaine prochaine, il y aura du nouveau. Tous les français de l’étranger connaissent la transhumance estivale et obligatoire vers notre pays d’origine, et avec elle les questions et remarques pas toujours aimables auxquelles on n’échappe jamais. On sent que certains sont profondément contrariés qu’on ait choisi de vivre non seulement ailleurs, mais en plus chez les anglais, qui sont tous perfides mais avec des chapeaux melons, c’est bien connu. Bien sûr, on est de grands traîtres à la patrie, et on est parti uniquement pour narguer personnellement ceux qui nous le reproche. Ça m’étonnerait qu’ils me lisent, mais au cas où, voici un top 10 des questions à ne pas me poser. Et comme je suis d’humeur primesautière, à l’approche des vacances, j’ai répondu par avance, ça leur fera gagner du temps à eux aussi. (Attention, c’est à eux que je m’adresse dans les réponses, pas à vous tous gentils lecteurs…)

What not to say to an expat top 10
Source 

10-vous êtes partis pour ne pas payer d’impôts? Vous êtes des évadés fiscaux ?

Vous allez rire, il y a une vague organisation rigolote ici, qui s’appelle Her Majesty Customs and Revenue, aussi connue sous le gentil sobriquet de Inland Revenue. Et bien, figurez-vous que c’est carrément l’équivalent des impôts français, si! C’est fou non? Mais c’est intéressant comme théorie, on va en parler à notre banquier, ça va beaucoup l’amuser. Je rappelle que les impôts, ce n’est pas comme le camembert fermier ou la saucisse de Toulouse, ce n’est pas une spécialité typiquement française. On en paie aussi ailleurs! Je sais, c’est un scoop énorme. D’ailleurs, comme la majorité des français de l’étranger, je n’ai pas de trésor enfoui ou d’héritage pharaonique (ou alors mes parents me cachent des choses !). Maricheri n’est pas milliardaire (à moins que ce soit un complot, et qu’il soit de mèche avec mes parents…). On n’a pas quitté la France sur les conseils d’un expert en patrimoine, vu que comme tout patrimoine, on avait une guitare classique et un recueil illustré des fleurs du mal. Ça fait peu.

9- Vous n’avez pas honte d’avoir fui la France en pleine crise?

Ah ben, ne possédant pas de don pour la voyance (probablement parce qu’on trouve que c’est un ramassis d’âneries), on n’avait pas prévu quand on est parti, il y a 21 ans, que ce serait la crise maintenant. Mais vus vos grands talents de visionnaires , vous devriez aller proposer vos services au gouvernement, à l’Europe, au FMI, et même à l’ONU. Vous allez sûrement leur trouver des solutions à tous leurs problèmes. Sinon, effectivement on n’a pas honte. Du tout.

8-Mes pauvres, vous ne devez pas manger souvent correctement?

Et mes kilos en trop, c’est quoi? De la décoration ou de l’isolation thermale pour tenir chaud en hiver? Ou les scones, les cookies, les muffins…

7-Ça doit être dur pour ces pauvres petits, d’être loin de leur pays? (Là, j’imagine qu’on parle des enfants, dont deux m’ont déjà lâchement dépassé en taille, les ingrats)

Justement, on rentre bientôt dans leur pays, dans trois semaines, à la fin des vacances. La France, c’est l’étranger pour eux, ils n’y sont même pas nés. Nos enfants grandissent naturellement avec deux cultures, ces petits riens qui nous surprennent agréablement sont la norme pour eux. Pas besoin de leur apprendre ce que veut dire la tolérance, le respect des autres cultures et religions.

6- La France doit vous manquer horriblement?

De moins en moins, surtout quand on nous pose des questions idiotes! On est parti pour le plaisir. C’est de la haute trahison, je ne vois que ça. Sous prétexte de s’ouvrir aux autres, par une curiosité forcément perverse, puisqu’il est clair qu’en dehors de la France, il ne peut pas y avoir de vie civilisée, on n’hésite pas à aller voir ces autres de plus près. Devant de telles ignominies, je ne sais plus quoi dire. Sauf que je fais partie de ces curieux là, et que même si cette dernière année n’a pas été folichonne, les 20 premières m’ont beaucoup apporté et je ne regrette pas d’avoir céder à cette curiosité. 

5- Mais vous rentrez quand finalement? A la retraite?

Où ça ? En France? Ben…on vient juste pour les vacances. Pourquoi, quand vous avez fait votre trekking en Mongolie, c’était pour trouver la yourte de vos rêves et vous y installer à vie? Rentrer en France, ce serait une nouvelle expatriation maintenant. Le pays qu’on a quitté il y a 21 ans, sans aucune expérience pratique de la vie d’adulte n’a plus rien à voir avec la France d’aujourd’hui tout comme on ne resemble plus aux post étudiants qu’on était. Déjà, on n’est plus 2 mais 7! 

4- Vous allez nous rembourser vos études?

C’est très gentil d’avoir participé personnellement à payer mes études, ça me touche beaucoup et ça du faire plaisir à mes parents. Surtout que j’ai fait une école de commerce privée. Alors bien sur, mes pauvres parents qui paient toujours des impôts auraient dû me mettre dans une école privée dès la maternelle pour éviter que je ruine la France. Je suis d’accord pour rembourser, à condition qu’on rembourse mes parents d’abord puisque leurs impôts actuels servent à financer l’éducation de gamins qu’ils ne connaissent même pas si ça se trouve. 

3-Vous avez déjà parlé à la reine?

Bien sûr, on va prendre le thé à Buckingham tous les mardis, Lizzie, c’est une copine!

2-Mais vous parlez anglais alors, quand vous êtes en Angleterre?

On a bien essayé le russe, mais les gens comprennent beaucoup moins. En s’expatriant, on apprend vraiment une autre langue, et on a des enfants bilingues. Pas bilingue comme on l’entend sur un CV français, c’est à dire qui savent dire juste trois mot en anglais. Ça a fait hurler de rire L’Ado quand il a passé un entretien en anglais pour son job d’été. Il est revenu époustoufler par mon accent qui finalement est remarquable pour une française. Nos enfants bilingues parlent aussi bien une langue que l’autre sans aucun accent. Et même si l’expat garde son accent franchouilard à couper au couteau (je ne parle pas de moi, puisque L’Ado a arrêté de se moquer), il maîtrise assez sa langue d’adoption pour frôler une subtile schizophrènie et le délice de ne pas penser exactement de la même manière dans ses deux langues. C’est surprenant, très curieux intellectuellement et c’est une joie. 

1-Mais pourquoi vous n’aimez pas la France?

Mais pourquoi on ne peut pas aimer la France depuis l’Angleterre? Il n’ y a absolument pas besoin d’être sur place pour aimer la France. D’ailleurs, c’est évident, chaque année on se demande quel est l’endroit que l’on déteste le plus au monde , et hop, on y part en vacances! Et on rentre chargé comme des mulets de victuailles typiquement françaises, parce qu’on aime pas ça…


wallpaper-1019588
Se faire tatouer à l’étranger – Mes 6 conseils
wallpaper-1019588
Chronique de notre vie quotidienne aux USA
wallpaper-1019588
Le Vieux-Québec, une balade féérique pour débuter 2017
wallpaper-1019588
Trieste art nouveau
wallpaper-1019588
10 informations étonnantes qui font du Costa Rica un pays unique
wallpaper-1019588
A scene in rural England, episode II
wallpaper-1019588
Salalah : deux itinéraires pour un road-trip
wallpaper-1019588
Family reunion