8 mois de PVT dans un village Australien, par Camille

L'Australie, parfois surnommé l'Edorado des Français, c'est un pays qui en a fait rêver plus d'un. L'Occasion pour Camille d'éclaircir la réalité de ce surnom à travers un PVT de plusieurs mois dans la petite ville de Katherine. Une véritable immersion, dans la vie palpitante d'un PVTiste à travers l'Australie.

Tout d'abord, peux tu te présenter ?
Hello. Moi c'est Camille, alsacienne de 27 ans et globe-trotteuse par passion. En 2016, je me suis envolée à l'autre bout du Monde avec mon chéri, pour que l'on réalise notre rêve : découvrir l'Australie dans le cadre d'un PVT (visa programme vacances travail qui permet à la fois de voyager et travailler dans le pays pendant un an).

8 mois de PVT dans un village Australien, par Camille

Qu'est ce qui vous a donné l'envie de partir là bas ?
À la base, l'idée vennait de mon copain. À la fin de ses études, il avait pour projet de partir en Australie pour améliorer son anglais et découvrir une autre culture. Cela ne s'est finalement pas fait, mais il continuait à en parler de temps en temps. Au bout de quelques mois de relation, on s'est tout simplement dit : et si on le faisait ensemble ? On a beaucoup hésité, mais l'envie de goûter à cette liberté et de s'offrir une parenthèse dans nos vie nous a finalement poussé à quitter nos CDI et à décoller pour l'Océanie.

Combien de temps y êtes vous restés ?
On voulait y rester 1 an, puis une chose en entrainant une autre on est finalement restés 6 mois en Australie, pour 8 mois de voyage au total (on en a profité pour découvrir la Nouvelle Zélande et l'Indonésie). Cela peut sembler court, mais on a le sentiment d'avoir fait et vu tout ce qu'on voulait dans ce pays. On avait d'ailleurs acheté un van qui nous a permit de faire le tour de l'Australie et de découvrir une grande partie du territoire.

Quel était ton job en Australie ?
La plupart des backpackers foncent sur les jobs de fruit picking (= cueillette de fruits) en arrivant en Australie. Mais pour moi, c'était tout simplement hors de question : travailler toute la journée au milieu des araignées et des serpents serait devenu une vraie torture ! Mais l'envie de s'installer dans une grande ville n'était pas présente non plus, puisque la vie n'y est pas du tout la même et qu'on voulait conserver notre mode de vie nomade, dans notre van et proche de la nature. On a finalement trouvé un emploi de femme de ménage dans un hôtel ibis Styles dans le village de Katherine, dans le Northern Territory.

8 mois de PVT dans un village Australien, par Camille

Comment l'as-tu trouvé ?
On était en HelpX à quelques kilomètres de là, et on a vu une annonce sur un des groupes Facebook des " français en Australie ". Un groupe de backpackers quittaient leur emploi à l'hôtel et cherchaient des replacants. Le lendemain matin, on était en route vers l'établissement, nos CV à la main ! On a été pris immédiatement, un peu sur le principe du " premier arrivé, premier servi ". Le boss n'a même pas regardé nos CV, et nous a embauché en disant que ce travail s'apprenait vite et qu'il n'y avait pas besoin d'expérience dans le domaine. Deux jours plus tard, on commençait notre nouveau travail !

Comment vous êtes vous logés sur place ?
L'hôtel comportait une partie camping, sur laquelle on pouvait se garer gratuitement avec notre van. Quand on vit dans son campervan depuis plusieurs mois, avoir accès à des sanitaires, à l'eau potable et à l'électricité tous les jours, c'est Noël ! Et en plus, on avait également le droit d'utiliser le terrain de tennis et la piscine de l'hôtel. Un petit Paradis, en somme.

Quelles sont les différences de culture qui t'ont le plus marquée ?
C'était frappant dès notre embauche : les australiens laissent vraiment leur chance à tout le monde. Peu importe tes études ou ton expérience, c'est avant tout ta volonté qui fait la différence, et tu fais tes preuves sur le terrain. C'est beaucoup plus motivant, et valorisant. Un autre point m'a étonné : les salaires sont versés chaque semaine (tout comme les factures sont à payer de manière hebdomadaire, ou les loyers). Au final, c'est beaucoup plus pratique pour gérer son budget !

Quels sont tes meilleurs souvenirs ?
L'ambiance de travail était géniale : on travaillait avec d'autres français, mais aussi des australiens, des néo-zélandais, des indonésiens, des thaïlandais ... Un beau mélange de cultures qui donnait parfois des discussions improbables, mais aussi des soirées chaleureuses autour d'un bon repas.
La ville de Katherine était aussi agréable, même si elle peut sembler très calme et pauvre d'intérêt lorsqu'on n'est que de passage. Elle renferme plusieurs lieux parfaits pour les amoureux de la nature, entre gorges et piscines naturelles, et est aussi habitée par de nombreux aborigènes qui lui confèrent une ambiance très particulière.

Les moins bons ?
Beaucoup d'australiens sont très racistes envers les aborigènes, et c'est forcément parfois difficile à vivre dans une ville qui en compte un grand nombre. Aussi concernant mon job, je dois avouer que récurer une vingtaine de WC par jour ne va pas devenir le meilleur souvenir de mon PVT ...

8 mois de PVT dans un village Australien, par Camille

Qu'est ce que cette expérience t'as apporté ?
Beaucoup de choses. Tellement, qu'il serait difficile d'en faire une liste ! Mais ce qui me vient en premier, et qui me semble le plus important, est sans doute l'ouverture d'esprit. Travailler avec des personnes de cultures différentes t'oblige à t'adapter. De même que faire ce genre de boulot dit ingrat te permet de relativiser sur beaucoup de choses.

Ton message aux lecteurs : As tu des conseils, bons plans, lieux incontournables à donner à ceux qui voudraient tenter l'expérience ?
Pendant longtemps, on parlait de l'Australie comme d'un eldorado pour les français. Certains diront que ce temps est révolu. J'aurais tendance à dire que, même si c'est peut-être moins flagrant qu'avant, ce pays est encore une très belle oportunité. À titre d'information, on s'est fait à nous deux $6500 en 4 semaines de travail en tant que femmes de ménage. Alors même s'il est parfois difficile de trouver un emploi en Australie (on a fait partie des rares exceptions à être embauchés du premier coup), un PVT dans ce pays peut aussi être l'occasion de mettre beaucoup d'argent de côté pour un futur projet.

Suivez Camille sur son blog " Voyages et Compagnie ", pour en apprendre plus sur son PVT en Australie et ses autres voyages autour du globe 🙂

Plus de news et de témoignages de voyageurs SUR LE ET DE VALISE VOLANTE !


wallpaper-1019588
10 idées de week-end en amoureux : France & Europe
wallpaper-1019588
Venise en ce moment
wallpaper-1019588
ITALIE | Burano, l’île aux mille couleurs
wallpaper-1019588
Trois jours dans la baie de Bacuit avec Nativ Exploration
wallpaper-1019588
Un après-midi à Lévis
wallpaper-1019588
Le Pont Jacques-cartier et le Parc Jean-drapeau
wallpaper-1019588
Royal dress code
wallpaper-1019588
City Guide Berlin : Bonnes adresses – Mitte