Mon expérience dans un Ashram à Pokhara au Népal

Je suis une adepte de yoga. À la maison, j’en fais plusieurs fois par semaine dans un centre et presque tous les jours chez moi au réveil. Quand je voyage, j’aime essayer différentes classes drop in pour découvrir de nouveaux cours et de nouvelles écoles.

Cette fois-ci, pour la première fois, j’ai eu envie d’aller passer quelques jours dans un Ashram. La culture bouddhiste qui m’entoure depuis maintenant deux semaines m’inspirait et me semblait tout à fait propice à ce type de séjour et le Népal me parassait aussi un bon endroit pour vivre une expérience de ce genre. C’est donc dans cet esprit que j’ai réservé mes quelques jours de retraite au Sadhana yoga center de Pokhara.

Le centre, situé en retrait de la ville, offre une spectaculaire vue panoramique du lac Phewa et des montagnes qui l’entourent et favorise une pure atmosphère de détente, loin de l’agitation de la ville. En plus, comme le site est entouré de végétation, on y croise des singes et on se réveille et on se couche avec le chant des oiseaux! Pas mal non?

Mon expérience dans un Ashram à Pokhara au Népal

La vue de Pokhara depuis le Ashram.

Retraite de yoga et méditation à Pokhara au Népal

Je vous l’ai déjà mentionné, c’était ma première expérience dans un Ashram et au moment de la réservation, je voyais bien que quelques mots sur le programme m’étaient inconnus par exemple Neti Kriya et bhakti, mais j’avoue ne pas avoir trop porté attention et de toute façon je suis en voyage et qui dit voyage dit nouvelles expériences non? Alors, je fonce et j’entre tout sourire au centre en fin de journée pour être prête à débuter le programme à 5h30 le lendemain matin.

5h30 Doux réveil au son de la cloche qui servira à appeler les participants à chacune des activités des prochains jours.

5h45 Courte méditation, mantras et étirements qui permettent de bien commencer la journée et de se réveiller tranquillement suivi d’un délicieux thé masala. Jusqu’ici tout va bien, je suis heureuse et satisfaite de mon choix.

7h30 Neti Kriya ou l’heure du choc culturel

Bon…vous vous rappelez les mots inconnus sur le programme? Bien celui-ci, je ne l’oublierai pas. Je suis entrée au centre une journée après l’arrivée de deux amis de Québec. Andréanne me dit qu’elle ne refera pas le Neti aujourd’hui, qu’une fois lui a suffi et Mathieu, lui, m’explique de quoi il s’agit en rigolant de ce qu’il a vécu la veille.

Bref, on me dit qu’il s’agit d’une activité de purification des sinus. En l’occurrence, je dois verser une quantité d’eau (qui m’apparait importante) dans une narine pour que l’eau ressorte par l’autre narine et vice-versa afin de nettoyer et purifier mes sinus.

Je suis infirmière en santé voyage à Québec et l’eau du robinet en voyage, je ne la bois pas. Donc la mettre dans mon nez, soyons francs, ça m’intimide un peu (pas mal). Certains participants semblent trouver la chose tout à fait banale, alors que moi, je suis bouche bée.

Cela dit, je suis ici pour l’expérience donc go, je me lance en me disant qu’au pire j’ai des antibiotiques pour traiter une éventuelle diarrhée du voyageur si jamais ça tournait mal!

Finalement, l’eau a été bouillie et refroidie alors elle devrait être relativement stérile, donc plus de peur que de mal et ça se passe mieux que je ne l’aurais cru. Je n’en prendrais pas l’habitude, mais je ressens la satisfaction du devoir accompli et je me dis : Bravo tu as réussis!

Mon expérience dans un Ashram à Pokhara au Népal

C’est l’heure du Neti Kriya.

Mais là, Mathieu me dit quelque chose comme; le plus bizarre est à venir tu vas voir.

Et là, effectivement, pour la non-initiée que je suis, ça devient un peu bizarre. En fait, il faut terminer le nettoyage et pour se faire, on fait la chicken dance en expirant rapidement par le nez afin de faire sortir l’eau qui reste. Ça donne quelque chose d’assez drôle à voir et heureusement, notre guide est compréhensif et ouvert et il rit lui aussi alors qu’il voit notre fou rire à tous.

Mon expérience dans un Ashram à Pokhara au Népal

La chicken dance pour finaliser le Neti.

8h00 Réflexologie et thérapie par le rire

J’en avais souvent entendu parler, mais je ne l’avais jamais essayé. Ça consiste en quoi? Rire… ou plutôt se forcer pour rire. Au début, c’est malaisant…TRÈS malaisant. Et finalement, sans même m’en rendre compte, je me suis mise à rire aussi. Il faut dire que c’est assez difficile de résister quand le groupe au complet semble pris d’un fou rire et comme c’est contagieux, je vous jure qu’on finit par rire (pour vrai) à son tour.

8h15 Séance de yoga matinal

Chaque séance de yoga faite dans ce centre était différente et j’y ai beaucoup appris. Par contre, les séances durent 1h30 et comme ça fait près de 5h que nous sommes debout en ayant avalé seulement un thé, à la fin de la séance, mon ventre crie et je suis de moins en moins concentrée (voir étourdie), mais j’apprécie tout de même énormément.

10h00 Déjeuner.
JOIE! BONHEUR! De la bouffe… C’est délicieux, du moins je pense, parce que j’ai si faim que j’avale tout ce qu’on m’offre sans trop réfléchir.

10h30 Bain de boue sur le toit ou bain de vapeur dans la drôle de boite prévue à cet effet et relaxation par la suite.

Mon expérience dans un Ashram à Pokhara au Népal

Mathieu prend un bain de vapeur.

12h00 Méditation guidée dans laquelle nous sommes étendus par terre sur le dos et pendant laquelle le guide nous met au défi de ne pas s’endormir.

13h00 Lunch
La nourriture à l’Ashram est très bonne. Les plats sont végétariens et principalement constitués de lentilles, fèves, pois et chou accompagnés de riz ou de chapati.

15h30 Karma Yoga
Jardinage, aide à la cuisine, le karma yoga dépend des besoins du jour et varie donc à chaque fois.

16h30 Bhakti yoga (chants)

Franchement, je n’étais vraiment pas certaine que je serais à l’aise pour cette partie du programme, mais finalement ç’a été l’une de mes préférées. On choisit 3 mantras avant de débuter et on les chante en groupe en suivant le guide. À ça s’ajoutent djembé et tambourin ce qui donne au tout une impression de jam dans une super belle ambiance. Après ça, le guide nous dit :

Now, close your eyes and feel the vibration.

Les seules vibrations que je sente sont celles de mon corps qui essaie de digérer le dhaal (soupe aux lentilles) du midi, mais l’atmosphère est superbe et absolument mémorable.

17h45 Yoga du soir

19h00 Souper

20h00 Méditation à la chandelle

Selon le guide, cette méditation peut être dangereuse si elle est faite en portant lunettes ou verre de contact. J’enlève donc mes lunettes. L’objectif est de fixer la flamme d’une chandelle en clignant le moins possible des yeux. Sans mes lunettes, je vois peu la flamme, mais je ne quitte pas la lumière des yeux. Ça brûle, ça pique, mais ça a le mérite de te garder dans le moment présent et pour cette raison, j’ai beaucoup apprécié cette méditation.

D’après notre guide, si quelqu’un qui porte des lunettes fait cette pratique pendant 3 ans, il n’aura plus besoin de ses lunettes. Je vous en reparle! 😉

Après tout ça, le temps d’aller au lit arrive et c’est avec grand plaisir que j’ai regagné ma chambre pour un repos bien mérité et un sommeil profond.

Dans le programme régulier, chaque journée passée au Ashram sera sous ce programme, mais dépendamment de votre champ d’intérêt, il y a plusieurs options de retraites que vous pourrez trouver sur le site du centre Sadhana.

Mon expérience dans un Ashram à Pokhara au Népal

Nos voisins près du Ashram.

Est-ce que j’ai aimé mon expérience?

J’ai adoré.

Je ne vous dirai pas que j’ai été à l’aise à tout moment et certaines des pratiques auxquelles j’ai assisté ne me rejoignent absolument pas, mais j’ai tout de même grandement apprécié mon séjour et mon expérience. J’en suis ressortie beaucoup plus calme et je remarque que ma respiration est beaucoup plus profonde et lente qu’à l’habitude. Aussi, la pratique plus intensive du yoga m’a fait grand bien et a assoupli mon corps un peu mal mené par le port du backpack entre autres.

Est-ce que je le recommanderais?

Oui, sans aucune hésitation.

Namaste!


wallpaper-1019588
On déménage à Santa Monica ! Notre nouvel appartement
wallpaper-1019588
Le Vieux-Québec, une balade féérique pour débuter 2017
wallpaper-1019588
Hawaii en images
wallpaper-1019588
La traversé corse de Porto à St Florent
wallpaper-1019588
Playa Mina : trésor caché pour les tortues et la nature
wallpaper-1019588
Mon handicap de l’amitié : lettre à ceux qui sont loin
wallpaper-1019588
Étudier, puis vivre à Mexico City – Par virginie
wallpaper-1019588
Silent Sunday 2017 #24