Sortie baleine : LA chose à faire dans sa vie

S’il y a bien une chose MAGIQUE, INCROYABLE, INDESCRIPTIBLE à faire dans sa vie avant de mettre le pied dans une boite en sapin c’est bien d’observer les baleines !! Mais PAS n’importe où ma bonne dame ! Il faut venir les observer en Polynésie, condition sine qua none, sinon ça compte pas ! naaaannnn j’ai dit qu’ailleurs ça comptait pas !!

alors tu vas me dire bah pourquoi là ???

Bah PARCE QUE ! parce que c’est un des seuls endroits au monde (OUI UN DES SEULS) où tu peux les voir SOUS l’eau et nager avec de loin ! Une expérience de fou que tu ne peux faire quasiment nul part ailleurs. Parce que bon, voir un bout de dos, une nageoire et un crachat d’eau toutes les 20 min c’est sympa, mais voir la bêêêête sous l’eau, en vrai de vrai c’est absolument magique.

On se prend la force de la nature en pleine face, on regarde cette beauté droit dans les yeux. Elle est belle, sereine, zen, immense. Elle est là. Juste à côté. A une trentaine de mètres. Elle te fixe de ses yeux ronds, souvent accompagnée de sa progéniture, qui curieuse, vient quelques fois à ta rencontre. Alors on est obligé de rebrousser chemin.

On se sent tout petit, ridiculement petit. Minuscule face à cette force et cette masse colossale en apesanteur au milieu de cette immensité bleue, où seul le son de ta propre respiration te fait revenir à la réalité. Sauf que là, tu ne rêves pas.

Je l’avais déjà faite à Moorea la première année de mon arrivée et je l’ai refaite cette année. On ne se lasse jamais d’un tel spectacle. GRANDIOSE !

baleine

Ces petites bêtes, dont la langue à elle seule fait 2 petites tonnes, viennent se reproduire tous les 2 à 3 ans ou mettre bas après 10 à 12 mois de gestation dans les eaux chaudes de Polynésie. Elles ont fait la bagatelle de 6 000 Km en 40 jours depuis l’Antarctique, elles repartiront quand leur mouflet sera assez fort pour faire le retour. Les premières baleines sont observées courant du mois de juin, les dernières repartiront vers mi novembre. Pendant leur séjour dans les eaux polynésiennes, elles ne mangeront pas (et ouaiiii soleil = bikini = régime !). La meilleure période pour les observer est aout – septembre – octobre.

Attention il est bien sûr TRÈS important de respecter les baleines sous peine de les mettre en danger ! En effet, elles se rapprochent du récif et des baies pour protéger les baleineaux des prédateurs, notamment des orques quelques fois observés ici, et des mâles en rûte et donc un peu beaucoup relou.  Elles viennent même parfois se mettre à l’abri dans le lagon. Si les bateaux, parfois très, trop nombreux s’approchent trop près, les encerclent, leur font peur, elles seront tentées de prendre le large et donc de mettre en danger bébé baleine.

Place maintenant à quelques vidéos pour vous faire rêver. Je tiens quand même à préciser que toutes les sorties baleines ne sont pas forcément aussi chanceuses ! ça reste la nature, on n’observe pas toujours des sauts, pas toujours des baleineaux et il est parfois difficile de se mettre à l’eau. C’est aussi au bon vouloir de ces p’tites bestioles qui souhaitent ou non se laisser approcher. Et oui même elles ont des états d’âme ! Mais où va l’monde !! Si on peut même plus les regarder faire chier….

Sur cette vidéo innncrédibeuule (faite à la presqu’île de Tahiti), les personnes qui ont fait cette sortie ont eu une chance de diiiingue !! Ils ont TOUT eu !!

Où et quand les observer ?

Les australes vers juin-juillet.

Les îles de la société de aout à novembre. Aucun problème pour les voir sur Moorea et Tahiti

Organismes ?

Il y a beaucoup d’organismes qui proposent ces sorties, notamment les centres de plongées. Préférez les organismes aux particuliers ou pêcheurs qui ne respecteront pas forcément les distances requises et s’approcheront trop prêts. Bien sûr vous serez tentez de vous approcher mais si vous les faites fuir vous en verrez moins que les autres !

Prix ?

Comptez entre 8 000 et 10 000 F (67 – 83 €) par personne pour 3 à 4 h de bateau

Quoi emmenez ?

  • Son masque et tuba + des palmes ! car quand on se met à l’eau, on est loin de la baleine et il faut parfois palmer très vite pour se rapprocher et la voir de plus près. On peut vite mourir d’une crise cardiaque sans palme.
  • Une serviette de bain pour s’essuyer et un maillot de corps lycra. A force de monter et descendre du bateau on peut vite se les cailler. Un petit lycra saillant qui fait ressortir les bourrelets n’est pas de trop
  • Bien sûr on n’oublie pas appareils photos sous marin et caméra. ça serait balot.

wallpaper-1019588
On déménage à Santa Monica ! Notre nouvel appartement
wallpaper-1019588
Le Vieux-Québec, une balade féérique pour débuter 2017
wallpaper-1019588
Hawaii en images
wallpaper-1019588
La traversé corse de Porto à St Florent
wallpaper-1019588
Playa Mina : trésor caché pour les tortues et la nature
wallpaper-1019588
Mon handicap de l’amitié : lettre à ceux qui sont loin
wallpaper-1019588
Étudier, puis vivre à Mexico City – Par virginie
wallpaper-1019588
Silent Sunday 2017 #24